• Rédaction - Doc'Cp4

LE RÊVE EST UNE SECONDE VILLE

Conférence de Michel Suffran




BURDIGALA GALLO-ROMAINE

A travers ses nombreux récits, dont les dossiers d'Aquitaine, entre autres, récompensé par le Grand Prix Littéraire de la Ville de Bordeaux, Michel Suffran a su nous embarquer dans les différentes époques de Bordeaux :


De BURDIGALA, fondée au 3ème siècle avant JC par les Bituriges Vivisques, peuple gaulois qui faisait commerce de l’étain.


Puis vint la période GALLO ROMAINE qui permet à la ville de devenir l’une des plus riches de la Gaule. C’est là où l’on voit s’implanter les premiers ceps de vigne.


De cette période date des monuments illustres que l’on peut toujours admirer comme les Piliers de Tutelle, malheureusement détruits en 1675 et les vestiges du Palais Gallien, amphithéâtre où l’on pouvait accueillir jusqu’à 15 000 personnes !


Après les invasions barbares de 276, la ville, incendiée et détruite, construit des remparts qui s’achèveront 10 ans plus tard selon le tracé actuel des cours d'Alsace-Lorraine, de la rue des Remparts et des cours du Chapeau Rouge et de l'Intendance. Bordeaux, ville médiévale, venait de naitre...



Naissance de BORDEAUX, Ville médiévale


Nous pouvons toujours admirer les prestiges qui nous restent encore aujourd'hui comme les ruines du palais Gallien dont nous venons de parler, les enceintes médiévales (Portes Cailhau et Grosse Cloche)


Heinz Stahlschmidt, sauveur du port de Bordeaux !


Michel Suffran n'a pas manqué de nous rappeler que c'est l'allemand Heinz Stahlschmidt, sous-officier de la Kriegsmarine, qui a empêché la destruction du Port de Bordeaux durant la seconde guerre mondiale.

Heinz Stahlschmidft était artificier à Bordeaux depuis décembre 1941 et au-delà du fait qu’il est tombé amoureux d’Henriette, sa future femme..., il s’était lié d’amitié avec des français, appréciait la France et détestait le régime nazi.



Considéré comme traite et déserteur par la marine allemande, il fut naturalisé français en 1947 sous le nom de HENRI SALMIDE.


51 ans après cette action héroïque, il reçoit la médaille de la ville de Bordeaux et la légion d’honneur en 2000 et c’est en 2001, 57 ans plus tard, qu’il fera un retour très émouvant sur sa terre natale.

C’est à Bordeaux qu’il meurt dans sa 92ème année le 23 février 2010... certains parlent de 90ans...

Un bel hommage lui est rendu le 16/02/2014 dans un article publié sur Sud-Ouest




Yves Simone, doyen des guides urbains de la capitale girondine


Parmi les invités de cette conférence exceptionnelle sur Bordeaux d’hier et d’aujourd’hui, un amoureux de la ville et une personnalité incontournable de Bordeaux en la personne de YVES SIMONE*, doyen des guides urbains de la capitale girondine, permit un beau “duo” final pour partager l’histoire des récentes constructions de la ville telles que le “quartier Mériadeck” et aujourd’hui la CITE DU VIN.


* Toujours grâce au Sud-Ouest, un reportage sur cet auvergnat de Bordeaux donne bien envie d’aller arpenter les rues de Bordeaux au côté de ce conteur !




Mériadeck, quartier d’affaires de Bordeaux, doit son nom à l’archevêque de Bordeaux Ferdinand Maximilien Mériadec qui fit construire le palais Rohan en 1771, palais qui deviendra l’hôtel de ville.


Bâti sur des marais asséchés, ce quartier fut habité par une population artisane, pauvre et ouvrière. Échoppes, maisons closes, bals et cafés animaient cet endroit bien cosmopolite ce qui faisait dire aux gens “C’est mériadeck ici !”


En 1955, monsieur Jacques Chaban-Delmas décide de rénover entièrement le quartier.


En 1963, Mériadeck devient finalement "LE" quartier d’affaires de Bordeaux avec des bâtiments modernes commerciaux et administratifs...


A citer :

Le centre commercial inauguré en 1980, l’hôtel de la Métropole, la patinoire, la bibliothèque et des bâtiments comme ceux du Conseil général et départemental d’Aquitaine, de la préfecture de la région etc.

Et tout autour de ce quartier, on retrouve les échoppes, maisons à un étage typiquement bordelaises.


La Cité du Vin


“ La Cité du Vin a été conçue comme un site de loisir culturel unique dédié au vin en tant que patrimoine culturel, universel et vivant. Elle offre un voyage spectaculaire autour du monde, à travers les âges, dans toutes les cultures et toutes les civilisations, au cœur d'une architecture évocatrice... LIRE LA SUITE



Une soirée des plus agréables partagée à découvrir ces longues histoires de la belle ville de Bordeaux !


De la part de Gisèle Vigier, présidente de Bordeaux Place Publique :


" - Un grand merci à Michel Suffran et Yves Simone pour cette soirée où chacun a pu débattre sur une ville que ses habitants aiment et dont ils sont fiers !

Et merci à madame Suffran pour les iconographies qu’elle a gentiment partagées avec Bordeaux Place Publique et son public...


Vous pouvez en voir quelques-unes sur cet article parmi celles laissées à chaque personne présente lors de cette soirée qui aurait pu se prolonger toute la nuit !"


#HeinzStahlschmidt #Bordeaux #VilleMédiévale #MichelSuffran #YvesSimone




Crédits photos : Iconographie de Michel Suffran journal du Sud-Ouest

2 vues

50 avenue du Président François Mitterrand, Floirac 33270 - France

bordeauxplacepublique.lpj@gmail.com